Les taxis-motos, ces petits monstres jaunes de Diégo

Article : Les taxis-motos, ces petits monstres jaunes de Diégo
18 mai 2015

Les taxis-motos, ces petits monstres jaunes de Diégo

Il y a quelques années, ces petites motos ont commencé à apparaître dans les rues de Diégo-Suarez. Une course coûte quatre fois moins cher que le prix de la course avec les traditionnels taxis jaunes; et petit à petit, ils ont remplacé ces derniers.

taxi-moto Diégo

Ma première expérience en taxi-moto est récente, et ne m’a pas laissé de bons souvenirs. En effet, il n’y a presque nulle part où s’accrocher dans le véhicule. De plus, les jeunes conducteurs semblent profiter de l’occasion pour, soit:

  • s’adonner à de petites courses à la Fast and Furious quand ils croisent d’autres conducteurs qu’ils connaissent, ou
  •  rouler tout simplement à vive allure comme s’ils avaient le diable à leurs trousses quand ils sont « seuls ».

Mes craintes de ces taxis-motos sont fondées car ces petits monstres jaunes causent régulièrement des accidents graves dans la ville. Ce sont généralement les passagers qui en paient les prix: de la fracture des jambes à la paralysie totale en passant par  de la perte d’un oeil.

Cependant, peu importe ce que je peux ressentir, c’est le seul moyen de transport en ville pour ceux qui sont pressés et n’ont pas de voitures, de motos ou de bicyclettes.

La seule solution possible serait à mon avis une limitation de la vitesse de ces engins sous peine de sanctions. La route est encore longue car pour ce faire il faudrait commencer par éliminer ceux qui travaillent illégalement.

Partagez

Commentaires