Qui aime bien châtie bien

Un article sur Le Monde.fr a récemment signalé que la France a été condamnée par le Conseil de l’Europe pour ne pas interdire les corrections physiques des enfants. Apparemment, l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux stipule que les États parties doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ».

Selon l’Association pour la protection des enfants (Approach), ces méthodes « ne sont pas efficaces et ne font qu’enseigner l’usage de la violence aux enfants ». Mais qu’en est-il de la télévision ? Malgré la diffusion de contenus violents et non appropriés pour les enfants et les adolescents, aucune organisation de protection d’enfants n’a jamais émis d’objections à ma connaissance.

Je ne suis pas partisane d’une loi qui pourrait interdire à des parents de corriger leurs enfants. Je pense qu’il leur appartient de décider de la manière d’élever leurs enfants, à condition de ne pas porter atteinte à la vie de ces derniers, bien entendu.

Source: letlintheuk.canalblog.com

Source: letlintheuk.canalblog.com

Evidemment, tous les enfants ne sont pas pareils, bien que la communication suggérée par cette ONG pourrait marcher pour certains, d’autres nécessitent une bonne dose de fessées. Un proverbe malgache dit même : « Ny zaza tiana tsy hitsitsina rotsa-kazo » – qui aime son enfant ne lui ménage pas les coups de bâton. Une correction bien administrée n’a jamais fait du mal aux enfants, bien au contraire.

Je ne sais pas si quelqu’un a remarqué que ces dernières années, les enfants et surtout les adolescents sont insensibles à tout ce qui ne les concerne pas directement. Ils sont irrespectueux envers tout le monde, y compris leurs parents et leurs professeurs. Tout le monde se plaint, mais au final, je pense que les seuls responsables sont les parents.

Source: http://www.julg7.com/blog/2009/09/29/etre-professeur-aujourdhui/

Source: http://www.julg7.com/blog/2009/09/29/etre-professeur-aujourdhui/

De nos jours, ce sont les enfants qui imposent tout ce qu’ils veulent à leurs parents. Le pire dans l’histoire, c’est que les parents se laissent faire ,car ils veulent que leur petit soit heureux!

images9A0MOH3I

Source: fr.123rf.com

Au fond, je pense qu’ils ont peur que leur enfant ne se mette à les détester. Ils font donc tout pour lui donner tout ce qu’il veut.

Mais ce type d’éducation leur est-il vraiment bénéfique pour le long terme, ou va-t-il seulement contribuer à augmenter dangereusement le nombre d’enfants pourris-gâtés sans aucun avenir ?

Ces parents devraient plutôt craindre le jour où leur enfant se rendra compte qu’il aurait pu avoir un avenir différent s’ils l’avaient un peu plus discipliné.

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

5 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *