Film d’horreur ou de stupidité?

Récemment, à l’occasion d’Halloween, j’ai décidé de regarder quelques films d’horreur, comme on dit, afin de me mettre dans l’ambiance. Pour ce faire, j’ai choisi les quatre films de la série Scream.

Mais au lieu de la montée d’adrénaline que je pensais ressentir, j’ai plutôt éprouvé de la pitié, du désarroi, etc. Tout sauf la peur !

Voici quelques points qui m’ont particulièrement dérangés :

  • N’a-t-on pas appris à ces jeunes gens de ne pas parler aux inconnus, même au téléphone ? Moi qui pensait que c’était la base de l’éducation familiale en matière de sécurité. Et comment se fait-il qu’un enfant mineur soit laissé seul(e) à la maison en plein milieu de la nuit ?
  • Quelqu’un s’introduit chez toi avec l’intention de te faire du mal (on va ignorer la question du comment il est parvenu à s’introduire dans la maison). Qu’est ce que tu fais ? Eh bien, tu montes les escaliers pour te faire massacrer en beauté, avec un lancer par la fenêtre de ton corps avec ou sans vie en bonus. Je ne suis pas une spécialiste en matière de construction de maisons, mais je doute fort qu’il y ait une sortie de secours à l’étage.
  • La première règle, quand on se fait attaquer et qu’on est en groupe est, à mon avis, de ne jamais se disperser. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que l’union fait la force. Le film, dans chacune des quatre parties, voit les mêmes personnages se disperser; et à chaque fois plusieurs d’entre eux en perdent la vie ! Les survivants n’ont pas visiblement pas fait le rapport entre la dispersion et l’augmentation de la probabilité de se faire tuer.

Ceci dit, ces gens n’ont vraiment pas de chance ! Peu importe où ils se trouvent, ils sont chaque fois la cible d’un maniaque fou furieux en manque de distraction, qui veut les réduire en miettes. A leur place, je me poserai des questions ! Et j’agirai en conséquence (une petite séance d’exorcisme pour éloigner les mauvais esprits serait la bienvenue!).

Il y a quelques années, j’avais fait part de mes impressions après avoir regardé Massacre à la tronçonneuse : la Nouvelle Génération (Lire l’article) et The Thing (Lire l’article). J’ai remarqué que tous ces films ont beaucoup de choses en commun. Par exemple, ils suivent religieusement les différentes étapes du « Comment écrire des personnages stupides dans un film d’horreur pour les nuls». Bien sûr, ce n’est que mon avis. Loin de moi l’idée de minimiser l’œuvre de ceux qui ont écrit et réalisé ces films. Je pense seulement qu’ils devraient donner un peu plus de crédibilité et pourquoi pas, un peu d’intelligence, aux personnages (principaux).

Donc, voilà, j’ai regardé des films de stupidités d’horreur.

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

3 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *