30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (2ème partie)

Article : 30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (2ème partie)
12 mars 2019

30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (2ème partie)

Le World Wide Web fête ses 30 ans aujourd’hui. Trente ans, c’est toute une vie. Pour célébrer l’occasion, avec Lucrèce, nous vous proposons 30 petites choses à savoir sur le sujet. Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous recommande de retrouver 15 autres faits intéressants sur le blog de Lucrèce … après avoir lu le mien bien entendu.

CC BY 2.0 Flickr Frankieleon
  1.  YouTube a été créé par d’anciens employés de PayPal

Quand on regarde le succès de YouTube aujourd’hui, on a du mal à croire que le site d’hébergement de vidéos a seulement 14 ans. Le contenu vidéo est même devenu l’un des plus appréciés des internautes. À l’origine de cette création, trois anciens employés de PayPal, Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim. La première vidéo est mise en ligne le 23 avril 2005. Google flaire la belle affaire et rachète YouTube en octobre 2006 pour la coquette somme de 1.65 milliard de dollars.

  1.  YouTube et le web 2.0

Grâce à YouTube, les internautes ont compris que consommer les contenus en ligne ne les empêchait pas d’en produire. L’évolution du web vers un concept interactif a été appelée web 2.0. Blogs, vlogs, wikis, services communautaires… l’utilisateur est devenu un acteur central du web dans les années 2000.

  1.  L’oiseau bleu prend son envol en 2006

Twitter nous a appris à communiquer de façon succincte en seulement 140 caractères, rallongés depuis à 280. Comparé aux autres réseaux sociaux, l’oiseau bleu est à la traîne en termes de rentabilité, mais twitter.com reste un acteur majeur du web.

  1.  Le premier téléphone capable de se connecter à internet était un Nokia

Je ne m’explique toujours pas pourquoi et comment Nokia a raté le virage des smartphones. D’autant plus que la marque finlandaise a été l’une des toutes premières à proposer l’ordiphone. Son modèle Nokia 9000 Communicator paru en 1996 était capable de se connecter sur internet et intégrait entre autres un navigateur web.

  1.  On est en 2008, les applications mobiles déclarent la guerre au web

En 2008, Steve Jobs annonce l’ouverture de l’App Store. Les applications mobiles sont un vrai succès quelques années plus tard. Quid du navigateur web et de la belle idée de tisser des liens ? Heureusement le web continue de s’améliorer avec notamment l’introduction du HTML 5 en 2010. Cela se traduit par des pages web beaucoup plus dynamiques qui rendent la navigation sur mobile encore plus intéressante. Les applications mobiles continuent toujours de nous cloisonner, mais le navigateur web demeure une des applications incontournables sur un téléphone portable.

  1.  Microsoft et Yahoo se sont associés pour « lutter » contre Google

Il faut l’avouer, il y a eu un avant et un après Google dans l’histoire du web. Avec son moteur de recherche et son navigateur, Google s’est imposé comme un acteur quasi incontournable du web. Une situation qui inquiète tout le monde, y compris les grands noms tels que Microsoft et Yahoo. Les deux géants du web ont uni leurs forces en 2010 pour essayer de concurrencer efficacement Google. Bing, le moteur de recherche développé par Microsoft est ainsi devenu le moteur de recherche de Yahoo. Près d’une décennie plus tard, Yahoo a été revendu à Verizon et on se souvient davantage de Bing comme du nom de Chandler dans Friends que d’un moteur de recherche. Quant à Google, heureusement pour nous les utilisateurs, tout ne lui réussit pas.

  1.  8 ans après sa création, le réseau social de Google est sur le point de fermer

Avec l’engouement suscité par les réseaux sociaux, c’est tout naturellement que Google a voulu sa part du gâteau. La firme de Mountain View propose en 2011 Google+ sa version du réseau social. Le nombre d’utilisateurs ne décollera jamais. La fermeture de G+ est annoncée pour le 2 avril 2019.

  1.  On attend toujours le projet de Justin Timberlake avec MySpace

C’est à croire qu’il n’y a que Zuck qui détient la recette magique pour promouvoir efficacement un réseau social. Après moult tentatives de survie, MySpace est vendu en juin 2011 à Specific media et Justin Timberlake. Ce dernier promet alors d’en faire « une plate-forme de média communautaire pour unir les artistes et les fans ».

  1.  En 2014, la barre du milliard de sites web en ligne est franchie

Contrairement à il y a 30 ans, c’est beaucoup plus facile désormais de créer et de mettre en ligne un site web. La barre symbolique du milliard de sites sur la toile a été atteinte en 2014. Et ce chiffre continue de croître.

  1.  Edward Snowden secoue le monde entier en révélant l’existence d’un programme de surveillance mondial

En juin 2013, les révélations d’Edward Snowden font l’effet d’une bombe dans le monde entier. La NSA dispose d’un accès privilégié aux données personnelles recueillies par Google, Facebook, YouTube, Microsoft, Yahoo!, Skype, AOL et Apple. Depuis la question de la protection des données personnelles est au centre de tous les débats. Cela dit, on est loin d’avoir une solution satisfaisante.

  1.  Tim Berners-Lee milite toujours pour que le web reste un outil libre

L’informaticien britannique garde toujours un œil sur l’œuvre de sa vie. Il en déplore plusieurs aspects dans sa version actuelle. Dans sa lettre ouverte à l’occasion du 28e anniversaire du web, Tim Berners-Lee dénonce notamment les fake news, la publicité politique et l’usage abusif des données personnelles. Depuis 2008, il œuvre au sein de la fondation World Wide Web pour un internet ouvert à tous.

Conférence « Le Web, un outil pour le développement? », Université de Genève (2011) – De gauche à droite: Alberto Ibargüen, Fondation Knight; moi-même et Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web. (c) @sophiebbella
  1.  Il y a le « clear web » et le « deep web »

Les sites affichés par les moteurs de recherche sont ceux indexés. Ils représenteraient une infime partie du web. C’est ce que l’on appelle le web référencé ou clear web. Le reste est constitué de sites volontairement non indexés ou mal indexés. Cet ensemble compose le web profond ou deep web. C’est dans cette catégorie qu’on retrouve le dark web que je vous recommande vivement de ne pas chercher à découvrir.

  1.  Le bitcoin a été créé en 2009

La cryptomonnaie suscite de plus en plus d’intérêt ces dernières années. Mais malgré le vif intérêt du public, le bitcoin conserve tous ses mystères. Son fondateur connu sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto demeure encore inconnu. Une chose est sure, on n’a pas fini d’entendre parler de la monnaie qu’on qualifie désormais d’or numérique.

  1.  Le tout premier navigateur a été recréé à l’occasion des 30 ans du web

Pour fêter dignement les 30 ans du web, à l’initiative du CERN, des développeurs ont recréé le tout premier navigateur de l’histoire, le WorldWideWeb. Son utilisation est une expérience unique. C’est comme revenir au village après avoir vécu 30 ans en ville, un véritable choc. Après ça, pas sûr que vous puissiez encore vous plaindre des piètres performances d’Internet Explorer.

  1.  Que nous réserve le web 3.0 ?

Avec autant de rebondissements en 30 ans, on a bien l’impression d’avoir déjà tout vu. Mais dans cet univers où tout va si vite, rien n’est moins sûr ! Certains utilisent désormais le thème web 3.0 pour désigner la prochaine étape du développement du World Wide Web. Quels vont être les contours de cette évolution ? Réponse à venir dans les prochaines années.

Partagez

Commentaires