Châtiment

Qui aime bien châtie bien

Un article sur Le Monde.fr a récemment signalé que la France a été condamnée par le Conseil de l’Europe pour ne pas interdire les corrections physiques des enfants. Apparemment, l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux stipule que les États partie doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ».