Mon corps, ma décision !

Du 28 Mai au 1er Juin dernier, le Huffington Post et AskMen.com se sont associés pour effectuer une enquête sur les préférences des hommes en matière de poils pubiens …des femmes !

J’ai dû mal comprendre !

Mais non, il n’en est rien. C’était exactement le but de leur enquête qui a quand même vu la participation de plus de 5000 hommes de tous les âges.

Qui a eu cette idée « fantastique » ? 

Ma première pensée était pour celui ou celle qui a eu cette idée pour le moins hors du commun (et pas dans le bon sens du terme). Sont-ils à cours d’idées sensationnelles ou bien pensaient-ils réellement que le sujet méritait qu’on s’y attarde ?

Malgré tout, voici les résultats. 

41% de ces fervents participants pensent que la seule place où la femme devrait avoir des poils serait sa tête, et 9% seraient prêts à stopper court leurs ébats amoureux pour une question de pilosité. Vive la maturité !

Ceci étant, 48% d’entre eux pensent que c’est leur corps après tout et qu’ils font ce qu’ils veulent.

Via The Huffington Post

De quoi je me mêle ? 

Bien que je ne sois pas vraiment fan des poils, je ne vois pas pourquoi ces hommes se permettent de juger ou de décider ce qui est bien ou pas pour le corps des femmes alors qu’eux-mêmes pensent qu’ils sont les seuls maîtres des leurs.

« Mon corps, ma décision »

A mon avis, chacun doit se limiter à faire ce qui lui plaît sur son corps. Je serai curieuse d’avoir l’avis des femmes sur le même sujet mais concernant les hommes. Je ne ferai bien sûr pas partie de celles qui iront voter, car je n’ai ni le temps ni l’envie de questionner la pilosité des autres !

Je crois que notre société a forgé notre façon de penser sur plusieurs choses, et sur cette question en particulier.

Via https://www.martinpm.info

Via https://www.martinpm.info

Les poils sont naturellement présents sur le corps de tout être humain. Refuser d’admettre son existence, surtout sur les femmes, me semble être un manque de maturité. Plusieurs femmes se sont d’ailleurs jointes pour lutter contre de tels préjugés en instaurant une nouvelle mode en se faisant pousser les poils partout. Je ne sais pas si c’est une bonne idée, mais en tout cas, je leur souhaite bonne chance!

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

6 Commentaires

  1. Tu as raison, « mon corps, ma décision ». D’ailleurs, dès ce jour je décide de ne plus prendre de bain. C’est mon corps, ma femme n’a rien à dire…

    Non sérieux, je pense qu’il y a des choses qu’on fait pour plaire à son conjoint. Et si la pilosité en fait partie, on devrait au moins prendre en considération l’opinion de l’autre. Si ce qu’il/elle demande n’est pas dangereux ou bien répugnant, je ne vois pas le mal. Je pense qu’il s’agit d’une simple enquête ou d’un sondage, il n’y a pas mort d’homme – ou de femme – non plus.

  2. Belle analyse.
    Pousser les choses jusqu’à e faire un sondage….
    Pourquoi ne pas en faire un aussi sur l’influence du front inter-tropicale sur l’homosexualité latente des margouillats femelle mâles ….!

    1. je me le demande souvent ces derniers temps, car on dirait que les articles publiés récemment semblent avoir été rédigés par … (je ne sais même pas comment les qualifier)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *