Femmes mariées, devenons infidèles …

Gleeden, un site de rencontre français a été accusé par la Confédération nationale des associations familiales catholiques d’inciter les femmes à être infidèles.

« Le premier site de rencontres extra-conjugales pensé par des femmes ». – Slogan du site

Bien que je ne fasse pas partie des créatrices du dit site, j’ai honte que des femmes puissent penser à créer un tel site. Je suppose que leur but était d’obtenir les mêmes réactions causées par l’infidélité d’un homme, à savoir l’indifférence de la société alors que les femmes étaient encore sévèrement punies par la loi il n’y a pas si longtemps.

Bien que cette inégalité quant aux punitions infligées, selon que le coupable est une femme ou un homme soit scandaleuse, je ne pense pas que ce soit la bonne méthode pour changer la façon de penser des autres. De plus, l’infidélité n’a jamais apporté rien de bon: crimes passionnels, suicide, et j’en passe; donc, pourquoi l’encourager?

Ce site vise en particulier les personnes mariées, et ces dernières semblent plus que contentes de tromper leur conjoint; donc,pourquoi s’être marié en premier lieu ? Pourquoi prendre la peine de signer ce papier qui les oblige à se respecter mutuellement, à être fidèle et à secourir et assister l’autre (article 212 du code civil français sur les devoirs et les droits respectifs des époux), si c’est pour ne pas l’honorer à la première occasion qui se présente ?

Source: www.aufeminin.com

Source: www.aufeminin.com

Une des clientes de Gleeden affirme que son infidélité a sauvé son mariage. N’étant plus satisfaite sexuellement par son mari, le site lui a permis d’assouvir ses désirs ailleurs sans pour autant quitter son mari. Elle ne se serait probablement pas mariée avec la personne si cette insatisfaction existait déjà au début de la relation. Ce problème est donc survenu plus tard, et conformément aux recherches effectuées par différents thérapeutes sexologues, il couvre peut être un problème plus important au niveau de leur mariage, à savoir la communication ; problème qui peut être réglé « facilement », sans avoir recours à l’infidélité, si les deux parties veulent bien s’en donner la peine.

Pour en revenir à l’accusation portée par la CNAFC, je ne sais pas s’ils vont gagner, étant donné la manière de penser des gens actuellement ; et même s’ils gagnaient, je ne sais pas si cela va changer quelque chose. En tout cas, je suis contente  de cette initiative, car j’ai l’impression que nous sombrons dans un monde où plus rien n’a de valeur et où rien n’est sacré.

__

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

3 Commentaires

  1. J’ai eu peur en lisant le titre de ce billet. J’avoue que le contenu m’a soulagé.

    J’ai également entendu parler de ce site et je n’en reviens pas que des gens encouragent l’infidélité! Mais bon, je comprends les initiateurs du projet Gleeden, ils se font des sous; c’est du business, rien d’autre. Tant pis pour ceux et celles qui se laisseront berner par leurs messages pompeux et leur belles phrases.

  2. Eh oui, on est à présent dans une société qui proscrit la « polygamie » tout en se penchant vers l’adultère.
    Sans doute parce que c’est plus rentable, comme semble le penser Gleeden. C’est triste.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *