Dur dur d’être un petit génie!

Je suis tombée sur cette émission intitulée « Child Genius », un samedi, sur la chaîne anglaise Channel 4. La compétition annuelle réunit des enfants surdoués âgés de 7 à 12 ans de tout le Royaume-Uni. Le ou la gagnante reçoit, à l’issue de la compétition, un trophée et le titre d’enfant le plus intelligent de l’année.

Pour participer à l’émission, 20 enfants sont sélectionnés parmi plus de 2000 via un test sur les connaissances générales, les mathématiques, la physique et l’orthographe. Ces 20 enfants devront ensuite s’affronter jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que deux, et ces derniers s’affronteront en finale en répondant à une série de questions.

L’émission a été reprise par la chaîne américaine Lifetime, et le/la gagnante reçoit une somme de 100’000$ pour l’aider à poursuivre des études universitaires plus tard.

Source: www.mrandmrs.tv

Source: www.mrandmrs.tv

Cette émission, que l’on peut qualifier de télé-réalité, montre également dans quel environnement ces enfants vivent au quotidien, et comment ils se préparent pour la compétition.

Certains parents se contentent tout simplement d’encourager leurs enfants et de les préparer à la possibilité d’un échec. D’autres, par contre, poussent leurs enfants à fond, n’admettent aucune erreur et ne sont jamais satisfaits, à tel point que l’on se demande si ce ne sont pas eux qui veulent gagner cette compétition mais qu’ils ont passé la limite d’âge ! Certains parents n’ont même pas honte d’avouer qu’ils ont inscrits leurs enfants à cette compétition afin que tout le monde sache qu’ils ont engendré un petit génie. Donc, imaginez ce qu’ils peuvent faire pour 100’000$.

J’appelle ça de l’exploitation d’enfant et je me demande pourquoi tous ces organismes de protection de l’enfant n’agissent pas, mais préfèrent plutôt s’attaquer aux parents qui souhaitent élever de bons citoyens en corrigeant les leur.

Après l’école, ces enfants continuent encore à travailler, des fois plus de quatre heures par jour. Et la plupart du temps, ils étudient des thèmes qui n’ont rien à voir avec l’école et qui sont bien au-dessus de leur niveau.

Shrinidhi, 11 ans, gagnante de l'édition 2013 de Child Genius UK Source: mensa.co.uk

Shrinidhi, 11 ans, gagnante de l’édition 2013 de Child Genius UK
Source: mensa.co.uk

Je ne vois aucun mal à cela, mais je pense qu’il ne faut pas non plus négliger le fait que génie ou pas, ce ne sont que des enfants. Ils ont besoin de jouer et de profiter de leur enfance comme n’importe quel autre enfant. Un environnement où leurs parents les stressent afin qu’ils soient les meilleurs ne semble pas être un environnement idéal pour un enfant de grandir « normalement ».

Moi qui pensais m’amuser en regardant cette émission, j’ai plutôt ressenti de la pitié pour ces enfants car ils ont raté leur enfance et toute l’insouciance qui va avec.

 

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *