La violence dans la peau

La nature humaine est étrange. Je me souviens d’un temps où dans une histoire, le méchant était le caractère que tout le monde détestait, mais c’est du passé maintenant. J’ai malheureusement été témoin, plusieurs fois, de l’excitation des gens, surtout des jeunes, à l’idée de voir des vidéos de personnes victimes de violence sur Internet. Les méchants sont félicités et les victimes, blâmées et ridiculisées. Ils semblent oublier que ces personnes sont des êtres humains. La violence et pire, le fait de tuer un autre être humain, sont banalisés.

Lightmatter_carbq

A la télé, nous voyons de plus en plus d’actes de violence, que ce soit dans la réalité ou dans les films et les séries TV. Presque chaque semaine, nous entendons qu’aux États-Unis, un jeune a été abattu par un policier, ou encore un jeune homme a fait un massacre dans un lycée ou une petite école. Il y a quelques jours seulement, nous avons tous été témoins de cette histoire de caricaturistes de Charlie Hebdo qui ont été abattus sur leur lieu de travail.

Une fois le malheur arrivé, les médias bombardent le public d’informations pratiquement en temps réel. Les gens sont choqués, toutes les émissions à la télé en parlent, on commémore par-ci par-là, on fait appel à des spécialistes pour essayer de comprendre les raisons qui ont poussés ces personnes à agir de la sorte.

Mais je ne pense pas que les gens se sont demandés la (vraie) source de toute cette violence.

Ces dernières années, on remarque que la violence est partout.

Les films et les séries TV qui rapportent le plus sont ceux qui sont empreints de violence. Étant donné que les gens sont plus après le profit qu’autre chose, ceci résulte en encore plus de violence dans les nouveaux films et séries. Pour n’en citer que quelques-uns: Kick-Ass, Sons of Anarchy, Strike Back, …

kick-ass

L’histoire est la même avec les jeux vidéos. 89% des jeux vidéos les plus vendus sont d’une violence extrême (armes à feu, violences physiques et/ou sexuelles,…). Dans les magasins de jouets, on ne compte plus le nombre d’armes à feu, de petites grenades ou d’armes blanches, destinées aux enfants. Combien de fois avons-nous entendu, surtout aux États-Unis, qu’un petit jeune de deux ou trois ans a (accidentellement) tué son frère ou sa sœur, ou encore ses parents, avec une arme à feu ?

Gun

Les dessins animés ne sont plus ce qu’ils étaient. J’ai dû garder la fille de la voisine une fois, et elle voulait regarder son dessin animé préféré. Je n’avais aucune objection jusqu’à ce que voie ce que c’était. Il s’agissait d’American Dad, et à l’époque elle avait seulement 8 ans. La série s’adresse à un public de plus de 14 ans, mais je trouve qu’ils devraient plutôt se limiter aux adultes étant donné son contenu à caractère sexuel, la violence, et la vulgarité des propos.

iMac on American Dad

Les restrictions d’âge pour pouvoir regarder un film ou pour pouvoir jouer à certains jeux ne sont plus respectées. Bien entendu, la faute ne revient pas aux producteurs de films, ou encore aux concepteurs de jeux vidéo, mais plutôt aux parents qui laissent leurs enfants sans surveillance, ou qui les autorisent à enfreindre ces restrictions.

Interdit aux moins de 18 ans

N’est-il pas temps de nous demander si l’environnement rempli de violence dans lequel ils grandissent n’est pas en grande partie responsable, et d’agir en conséquence ?

Les enfants et les jeunes sont témoins de la violence depuis leur plus jeune âge. Leur cerveau est encore en pleine évolution donc il n’est pas étonnant qu’à un moment donné, ils ne fassent plus la différence entre la réalité et la fiction.

Disons NON à la violence

Protégeons nos enfants. Disons NON à la violence!

_

Références:

http://allpsych.com/journal/violentmedia/

http://www.medicaldaily.com/violent-video-games-alter-childs-behavior-8-out-10-experts-agree-media-recipe-aggression-306418

http://www.jacksonkatz.com/PDF/ChildrenMedia.pdf

À propos de l'auteur

Sophie

Je suis native de Madagascar. J’adore voyager, découvrir de nouveaux horizons. J'aime beaucoup écrire et à mes heures perdues, je préfère la lecture à la télévision. Parmi mes auteurs préférés, je cite Agatha Christie, Dan Brown, Marc Levy et Ken Follett. J’aimerai avoir l’opportunité de contribuer à l’émancipation des femmes et à l’égalité des genres, et à encourager les femmes à opter pour des carrières dans les sciences.

Archives par auteur

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *